Wiki Divinity
Advertisement

Les Guerres des Sorciers est un conflit armé opposant la Légion des Damnés à la Ligue des Sept.[1]

Belligérants notables[]

Ligue des Sept :



Légion des Damnés :


Notes et références[]

Notes[]


Références[]

  1. Divinity II: Ego Draconis - Thaddeus : Ce furent des combats apocalyptiques qui auraient fait passer la Grande guerre pour une escarmouche entre un paysan et un ogre pour du rab de saucisse. Ces guerres furent les semis du conflit qui ravage Rivellon depuis des siècles : l'opposition farouche entre le Damné et ses adorateurs d'un côté, et ses ennemis de l'autre. Voyez-vous, il y a plusieurs millénaires, la race des mages dominait ces terres. Hélas, l'âme humaine est ainsi faite que certains d'entre eux cherchèrent à acquérir encore plus de pouvoir. Ils ont éveillé l'essence maléfique d'une créature des ténèbres ; un démon d'une puissance indicible venu du fond des âges : le Chaos personnifié, à la fois destructeur et créateur. Mais certains mages, pressentant le cataclysme que provoquerait l'éveil du démon, s'opposèrent à leurs pairs vaniteux. Ils s'allièrent aux sept races premières et établirent le premier Conseil des Sept pour lutter contre les adorateurs des Ténèbres. La guerre, qui dura plus d'un siècle, s'acheva sur une victoire du Conseil. Ceux des mages qui, comme Behrlihn, s'étaient alliés au Chaos furent exécutés et leurs âmes enfermées dans des prisons. Les vainqueurs jurèrent de ne plus jamais parler des vaincus, afin que l'oubli les emporte. Et ils tinrent leur promesse : aujourd'hui, nul autre que vous, moi-même et les quelques mages encore en vie connaissent cette histoire. Malheureusement pour nous, les nouveaux adorateurs du démon qui forment l'Alliance des Ténèbres furent des plus déterminés. Et tous, nous savions que la Bête avait hanté le monde, même après la chute de ses champions. Le Seigneur du Chaos, le Démon du mensonge, le Damné... Damian ! Un jour, le Chaos atteindra sa pleine puissance. Ce jour-là, puissent les Cieux nous venir en aide...
Advertisement