Wiki Divinity
Advertisement

Journal de l'archiviste est un livre dans Divinity: Original Sin II.

Transcription[]

La présence obscure ne cesse de gagner du terrain. Puisse ce journal servir de monument érigé à la gloire de la vérité, trésor bien rare s'il en est en ce monde bâti sur le mensonge.
À qui lira ces lignes, sachez ceci : nous voulions juste protéger les gens, pas leur faire du mal. Je ne connais aucun prêtre qui souhaite voir souffrir les innocents. L'Île de la Lune Sanglante avait pour seul but de garantir la sécurité de Rivellon en exorcisant les démons et en purifiant les malheureux qui étaient contrôlés par ces entités partout où nous les trouvions.
Mais ce n'est pas toujours facile. Parfois, le démon est trop puissant pour qu'il soit possible de le bannir, et sa victime est condamnée à lui servir d'hôte éternellement. Eleanessa était dans ce cas. C'était une Ensourceleuse elfe. Quand Daeva l'a amenée ici, elle avait le regard vide et semblait amorphe, et nous avons tous senti la présence qui l'habitait en nous approchant d'elle. Nous avons tout de suite compris que nous n'étions pas de taille à chasser ce démon. La seule solution était donc d'enfermer Eleanessa dans la plus profonde de nos chambres fortes, en compagnie du prêtre qui avait eu la malchance de l'attraper.
Mais Daeva en avait assez de voir nos frères et nos sœurs se sacrifier de la sorte. Il se chargea donc lui-même de cet exorcisme, en dépit de nos protestations. Et l'ombre fut libérée.
Eleanessa ne survécut pas, bien sûr, mais je trouve un certain réconfort à l'idée qu'un arbre ancestral poussera là où elle a succombé. Quant à Daeva, j'ignore ce qu'il est advenu de lui. Je me suis précipité dans les archives, car la présence ne devait en aucun cas pouvoir accéder à nos chambres fortes, ni chanter nos hymnes. Mais je n'en ai retrouvé qu'un seul, et je ne sais pas où sont passés les autres. Depuis, j'attends, tout en sachant que je périrai bientôt. Je ne suis pas de taille.
J'ignore ce que l'Île de la Lune Sanglante deviendra, mais sachez que c'était autrefois un temple voué à l'espoir et à la guérison. J'espère que c'est ainsi que vous vous souviendrez de nous.
- Blayre Cydow, archiviste

Notes et références[]

Notes[]


Références[]

Advertisement