Wiki Divinity
Advertisement

Karon est un Ensourceleur et un Adéide, Champion de Rhalic en 1242 Anno Deorum.

Apparence et caractère[]

Karon dans Divinity[]

Avant Divinity: Original Sin II[]

Karon est le premier Ensourceleur et Adéide trouvé par l'Ordre des Chercheurs. Ils lui dirent qu'il pouvait connaître l'ascension, devenir le nouveau Divin. Mais il vu la lumière, mais pas de la façon qu'ils espéraient. Karon entendu la voix de Lucian qui lui révéla que Arhu et les Chercheurs étaient des traîtres et qu'ils le retiennent en captivité. Il lui confia pour mission de le délivrer de ses ennemis.[1]

Dans Divinity: Original Sin II[]

En 1242 Anno Deorum,

Apparitions[]

Notes et références[]

Notes[]


Références[]

  1. Divinity: Original Sin II - Karon : Oh, mais on m'a donné tellement de noms. D'abord Ensourceleur, puis Adéide, tout en m'en laissant entendre un autre : Divin. Vous aussi, vous savez ce que c'est, hmm ? Ça vous fait méchamment envie, hein ? Vous la voulez à tout prix, cette étiquette de Divin. Il se peut que vous essayiez de sauver le monde. Eh. Mais il se peut aussi que vous ne fassiez que ce qu'on vous dit de faire. Les Chercheurs m'ont dit la même chose. Que je pouvais connaître l'ascension, devenir le nouveau Divin. Et je les ai crus. Mettez-vous à ma place, aussi... J'ai vu la lumière, mais pas de la façon qu'ils espéraient. J'ai entendu la voix de Lucian, et il m'a révélé la vérité en me disant de la protéger. Grâce à lui, je suis devenu réel. Et il m'a montré Arhu et les Chercheurs tels qu'ils étaient vraiment... Il m'a révélé que c'étaient des traîtres. Vous saviez qu'ils le retiennent en captivité ? Eh oui, il est bien vivant, mais prisonnier. Il m'a confié pour mission de le délivrer de ses ennemis, et les Chercheurs doutaient de moi. Lucian m'a dit de m'exprimer sans honte, et c'est ce que j'ai fait. J'ai montré à ces Chercheurs de quoi j'étais vraiment capable. Ils sont peut-être fidèles, mais ils sont loin d'être malins. La dernière fois qu'ils ont voulu m'empêcher de m'exprimer, j'ai tué une bonne dizaine d'entre eux, d'un seul coup.
Advertisement