Wiki Divinity
Advertisement

Lovis est le fils d'Anastas, reine de Férol.[1] Il servait son maître Maxos, en tant que chevalier-dragon, mais il vénérait avant tout Ouroboros, le dieu des dragons.[2]

Apparence et caractère[]

Lovis dans Divinity[]

Avant Divinity II: Ego Draconis[]

Il y a très longtemps, Amdusias et Lovis ont été tous deux choisis par Maxos pour devenir Chevaliers dragons. Mais un jour, quand ils étaient encore jeunes, à peine adolescents et effrontés comme tous les jouvenceaux, ils voulurent lancer des sorts bien trop puissants pour des novices. Un ouragan de flammes s'est alors abattu sur une bourgade, faisant des centaines de victimes. Ils admirèrent la beauté de cette apocalypse lorsque leur tuteur est arrivé. Fou de rage, il jura de leur apprendre les contraintes et les responsabilités qui incombent à tout sorcier. Pour être sûr qu'ils l'écoutent, un seul d'entre eux deviendrait Chevalier dragon. Dès cet instant, Amdusias et Lovis se sont livrés une lutte sans merci. Une lutte qu'il fini par gagner.[3]

À un moment donné, Maxos lui confia la tâche de protéger la Vallée des Sanctuaires des incursions des démons[4] qui avait pour but, sans qu'il le sache, de protéger le sceau du Hall aux Échos.[5] Lovis réalisa plusieurs exploits et ses prouesses martiales devinrent fort célèbres. Il a, sous sa forme draconique, affronté Brom, un autre Chevalier dragon, au dessus de la vallée et eut raison de lui en lui tranchant la tête à coup de dents. Mais ses plus célèbres exploits furent accomplis lors de la Bataille des Dix Mille. Il y tua six cents soldats du Cercle Noir et trois de leurs généraux.[1] Mais au fil des années, sa puissance grandi et il devint insensible, décadent. La vigilance fit place à l'indulgence et la paresse remplaça le devoir. Quand l'archidémon Ba'al est venu avec ses armées et prit la vallée, Maxos, en punition, lui arracha son âme et l'emprisonna dans une pierre d'âme, dans son temple.[4]

Dans Divinity II: Ego Draconis[]

En 1300 Anno Deorum,

Apparitions[]

Notes et références[]

Notes[]


Références[]

  1. 1,0 et 1,1 Divinity II: Ego Draconis - Romon : Malheureusement pas grand-chose. Je sais qu'il était l'unique fils d'Anastas, une reine de l'ancien royaume de Férol. Je ne sais rien de son enfance ou de son éducation mais ses prouesses martiales sont par contre fort célèbres. Il a, sous sa forme draconique, affronté Brom, un autre Chevalier dragon. C'était au dessus de cette vallée. Il a eu raison de lui en lui tranchant la tête à coup de dents. Mais ses plus célèbres exploits furent accomplis lors de la Bataille des Dix Mille. Il y tua six cents soldats de l'Alliance des Ténèbres et trois de leurs généraux. La Bataille des Dix Mille porte ce nom en souvenir du nombre de soldats tombés entre l'aube et le crépuscule de ce jour sanglant. C'est tout ce que je peux vous dire. Nabérius en sait peut-être davantage. Il se passionne pour Lovis et l'histoire de cet endroit. Vous le trouverez dans sa caverne située au nord d'ici, dans la vallée.
  2. Divinity II: Ego Draconis - Nabérius : Vraiment ? Je n'en sais pas tant que ça. Sa vie est pleine de mystères et il est mort depuis si longtemps... Vous avez sûrement entendu parler de son héritage et de ses prouesses sur le champ de bataille, comme tout le monde. Mais je connais d'autres détails. Je sais par exemple qu'il servait son maître, Maxos le dragon-mage, mais qu'il vénérait avant tout Ouroboros, le dieu des dragons. Quand je pense que tout le monde a oublié que c'est le démon Ba'al qui a provoqué sa chute en pillant cette vallée ! Ah ! C'est quand même incroyable !
  3. Divinity II: Ego Draconis - Lovis : Il y a très longtemps, nous avons été tous deux choisis par Maxos pour devenir Chevaliers dragons. Mais un jour, quand nous étions encore jeunes, à peine adolescents et effrontés comme tous les jouvenceaux, nous avons voulu lancer des sorts bien trop puissants pour des novices. Un ouragan de flammes s'est alors abattu sur une bourgade, faisant des centaines de victimes. Nous admirions la beauté de cette apocalypse lorsque notre tuteur est arrivé. Fou de rage, il jura de nous apprendre les contraintes et les responsabilités qui incombent à tout sorcier. Pour être sûr que nous l'écouterions, un seul d'entre nous deviendrait Chevalier dragon. Dès cet instant, Amdusias et moi nous sommes livrés une lutte sans merci. Une lutte que j'ai fini par gagner. Amdusias est resté comme acolyte dans le temple de Maxos, où il garde désormais mon âme dans une joie infinie.
  4. 4,0 et 4,1 Divinity II: Ego Draconis - Lovis : De mon salut. Si je suis aujourd'hui suspendu entre la vie et la mort, ce n'est pas de mon propre gré. Non mon ami. J'ai failli à Maxos et telle est ma punition.[...] Ma tâche consistait à protéger ces terres des incursions des démons. Mais au fil des années, ma puissance a grandi et je suis devenu insensible, décadent. La vigilance a fait place à l'indulgence et la paresse a remplacé le devoir. Quand le seigneur démon Ba'al est venu avec ses armées, il a pris la vallée. C'est pourquoi j'ai été puni. [...] Vos paroles sont dures, mais empreintes de vérité. J'ai pourtant cherché la rédemption, mais en vain. Je pourris depuis trop longtemps sans me décomposer. Maxos a arraché mon âme et l'a emprisonnée dans une pierre d'âme, dans son temple. Si près, et pourtant si loin... Allez au temple et rapportez-moi mon âme. Elle est entre les mains de mon vieil ennemi, Amdusias. Détruisez-le et revenez. Votre récompense sera substantielle, je vous l'assure.
  5. Divinity II: Ego Draconis - Livre de recherche de Maxos
Advertisement