Wiki Divinity
Advertisement

L'Ordre des draconis (V.O. : Order of the Dragon Slayers) est un ordre qui à pour but l'éradication des Dragons ou Chevalier dragons.

Draconis notables[]

Ordre des draconis dans Divinity[]

Avant Divinity II: Ego Draconis[]

Suite au bouleversement qu'a représenté la mort de l'Élu Divin, les races bienveillantes de Rivellon furent réduites au désespoir total dans un monde déchiré par la guerre. Bien avant aucune autre race, les humains sentirent grandir en eux une haine farouche à l'égard des Dragons qui les avaient trahis lors de la bataille épique contre Damian et ses hordes démoniaques, presque immédiatement après leur alliance précipitée. Très vite, quelques-uns des chevaliers les plus importants de Rivellon se rassemblèrent dans la grande cathédrale de Bourg-du-Marais, où ils constituèrent l'Ordre des draconis. Chaque chevalier prêta le serment de consacrer sa vie à l'extermination de la race des Dragons et de leurs agents humains, les Chevaliers dragons, que l'on rebaptisa désormais les « Traîtres ». Le serment des chevaliers se trouve dans le livret Préceptes de l'ordre des draconis.[1]

Rapidement, des agences locales de draconis s'ouvrirent dans les plus grandes villes. La plupart des candidats qui postulaient étaient d'ascendance noble, mais il arrivait que des guerriers particulièrement valeureux se distinguent dans les rangs de l'ordre. Un petit groupe de chevaliers assoiffés de vengeance avait même fini par constituer un ordre à lui tout seul. Le résultat fut immédiat et spectaculaire. Les citadelles et les forteresses draconiques subirent de lourds assauts et tombèrent les unes après les autres. En moins d'une année, les derniers survivants étaient ceux qui avaient préféré fuir la bataille. Déjà décimées par la Grande Guerre, les troupes des Dragons et des Chevaliers dragons n'avaient aucune chance contre leurs assaillants.[2]

Les écrasantes victoires des draconis leur assurèrent une gloire et une popularité qui les élevèrent quasiment au rang de légende. Pourtant, leur célébrité avait beau être partie pour durer, leur campagne fut éphémère. Il n'y eut bientôt plus de Dragons à Rivellon, et seule une poignée de spécimens ont pu être vus (et de fait, tués) depuis, durant les deux dernières décennies. Pendant cette période, le nombre de draconis s'est considérablement réduit. Le besoin d'une armée a disparu, et il ne reste plus qu'un nombre réduit de draconis décidés à ne trouver le repos qu'après avoir tué la proie suprême : le dernier Chevalier dragon.[3]

Dans Divinity II: Ego Draconis[]

Notes et références[]

Notes[]


Références[]

Advertisement