Wiki Divinity
Advertisement

Siméon est un philosophe qui recherche la connaissance totale.

Apparence et caractère[]

Siméon dans Divinity[]

Avant Divinity II: Ego Draconis[]

Dans sa recherche de la connaissance totale, Siméon découvrit comment vivre un millier d'années, il s'établi dans les Fjords d'Orobas pour consacrer son existence à la réflexion. Hélas, son corps vieillit plus vite qu'il ne le pensait et perdu la vue aux environs de son quatre centième anniversaire.[2]

Dans Divinity II: Ego Draconis[]

En 1300 Anno Deorum, Siméon rencontre Le Chevalier-dragon et bien qu'il aime les concepts abstraits, il est également convaincu que la philosophie a une valeur pratique. Sa cécité l'a d'une certaine façon détaché du monde matériel et il craint d'avoir ainsi perdu toute perspective, ce qui influence quelque fois négativement ses pensées et peut entraver sa quête des réponses ultimes.[3] Dans ce but, le Chevalier-dragon lui proposa son aide.

Apparitions[]

Notes et références[]

Notes[]


Références[]

  1. Divinity II: Ego Draconis - Siméon : J'ai huit cent douze ans et je vais en passer quatre-vingt-huit de plus à contempler le monde.
  2. Divinity II: Ego Draconis - Siméon : Dépérir ? Je ne dépéris pas, je vous l'assure Chevalier dragon. Oui, je sais ce que vous êtes. Vous jouissez du discernement des grands esprits du passé... Je n'ai jamais éprouvé une telle jalousie intellectuelle.[...] Je recherche la connaissance totale et un esprit exposé à la magie des dragons a un avantage considérable. Je suis venu ici pour méditer sur la vie et la mort. Et cela fait maintenant plus de huit siècles. La philosophie a toujours été ma passion et après avoir découvert comment vivre un millier d'années, je me suis établi ici pour consacrer mon existence à la réflexion. Mon corps vieillit hélas plus vite que je ne le pensais et j'ai perdu la vue aux environs de mon quatre centième anniversaire.
  3. Divinity II: Ego Draconis - Siméon : Savez-vous que vous avez une âme de philosophe ? J'aime les concepts abstraits, c'est vrai, mais je suis également convaincu que la philosophie a une valeur pratique. Ma cécité m'a d'une certaine façon détaché du monde matériel et je crains d'avoir ainsi perdu toute perspective. Cela influence quelque fois négativement mes pensées et peut entraver ma quête des réponses ultimes.
Advertisement